Les castors de l’Amblève

Informations sur le parcours

Type : Escalade/Packraft

Distance en Raft: 27km

Dénivelé positif: 0m

Temps: Compter 2 jours si escalade

 

Difficulté: Moyenne

Départ: Parking (50.394442770255196, 5.537717407956389)

Arrivée: Hony

Pays: Belgique

Un été confiné, cela peut paraître long et ennuyant. Heureusement il reste des activités à faire dans notre chère Belgique. Il suffit d’y penser et d’inventer sa micro-aventure. Voici une idée de micro-aventure à faire avec vos copains/famille/compagnons.

En Juillet 2018, Martin, Nicolas et moi décidons d’aller descendre l’Amblève en packraft. L’Amblève est une petite rivière située à l’Est de la Belgique du côté de Liège. Notre plat pays nous a réservé bien des surprises. La Belgique peut offrir un petit goût de Canada à qui veut bien s’y aventurer.

 

Ce matin-là, Martin et Nicolas viennent sonner à ma porte afin de préparer le matériel. Encore mal réveillé, j’essaie tant bien que mal de terminer mon sac. Une gourde, un sac de couchage, un matelas, de la bouffe, réchaud, gaz. Que peut-il bien me manquer encore ?

Tout mon matériel d’escalade pardi !

En effet, notre petit trip n’avait pas pour unique but de descendre l’Amblève, mais aussi de grimper aux Rochers de la vierge situés à Comblain-la-Tour.

Je me retrouve donc avec un sac de 30 kg que je n’arrive presque pas à porter. Les dégaines, le packraft, la pagaie et le matos en général ça pèse.

Heureusement pour moi le but n’est pas de faire la mule mais de tout transporter en packraft.

Une fois arrivés à Sy, nous nous garons au parking entre Sy et la N86, près de la Roche aux Corneilles. Nous mettons nos bateaux à l’eau et commençons la descente. A notre grande surprise très rapidement nous apercevons des castors. Peu farouches ils n’hésitent pas à s’approcher de nos packrafts. Tout au long de notre micro-aventure nous serons accompagnés de castors habitant les rives de l’Amblève. Ce fût une expérience incroyable.

Lorsque nous arrivons près de Aywaille, nous décidons de faire une pause afin de goûter la gastronomie locale : la bière. A Aywaille on boit l’Elfique, c’est LA bière de la région et ma nouvelle bière préférée. Impossible de passer à côté ; la rousse, la blonde ou la IPA, elles sont toutes délicieuses.

De Aywaille, une fois la soif étanchée, nous pagayons encore quelques mètres pour arriver au Rocher de la Vierge. Nous y grimpons tout l’après-midi. C’est un petit site d’escalade accessible pour tous les niveaux avec des voies sportives et des grandes voies. Un après-midi de haut vol comme on dit.

 

Enfin, nous passons la nuit à Esneux à la belle étoile. Nous dormons dans un champ en dehors du village. Nous y préparons notre petite nourriture du soir, regardons le coucher du soleil, jouons quelques jeux de cartes et finissons par nous endormir après la longue journée.

Le lendemain nous partons tôt et pagayons jusqu’à Hony. La matinée était calme et magnifique. Nos seuls compagnons étaient les hérons en pleine pêche et les castors. L’eau formait un parfait miroir dans lequel nous pouvions voir nos reflets.

Encore une preuve que la petite Belgique nous réserve de grandes surprises à découvrir au pas de notre porte.

 

Voici le lien vers la trace GPS. Il vous suffira de suivre cette trace via votre smartphone via l’application openrunner ou cliquez dessus pour voir le tracé immédiatement : Openrunner

 

Attention, avant d’organiser un micro expé en packraft en Belgique, vérifiez toujours si les cours d’eau sont navigables sur ce site: Kayak Wallonie